Frankenweenie

Publié le par Mimi

2012 est une année marquante dans la carrière de Tim Burton. Après "Dark Shadows" et la très fabuleuse exposition à la cinémathèque de Paris, voici "Frankenweenie", en salle depuis le 31 octobre, un projet plus simple et plus personnel qui ne manque pas de toucher son public.

http://media.paperblog.fr/i/588/5882278/avec-frankenweenie-cinema-31-octobre-cest-moy-L-SoN1Ro.jpegDès le début, on est rempli d'émotions diverses: le rire, la tristesse, la joie etc.

Ce film d'animation en noir et blanc raconte l'histoire d'un jeune garçon nommé Victor, attristé par la mort subite de Sparky, son adorable chien et unique ami. Dévoré par le chagrin, il décide de faire renaître l'animal au moyen d'une expérience scientifique foudroyante (à la manière du docteur Frankeinstein). Il souhaite le cacher aux yeux des autres mais malheureusement, ce n'est pas si simple ...

 

Les fans remarqueront certains éléments des autres films de Burton. En effet, le style du cinéaste est toujours bien présent. Par exemple, le moulin en feu rappelant celui de "Sleepy Hollow", ou encore les parents de Victor, ressemblant à ceux de "Charlie et la chocolaterie", sans oublier le chien qui a un petit air de famille avec celui des "Noces funèbres" (dont le héros ce nomme également Victor). Le cimetière a également sa place dans la plupart des film du réalisateur. De plus, le personnage d'Elsa est une copie conforme de Lydia dans "Beetlejuice" (nous remarquons que Winona Ryder, qui incarnait Lydia a également prêtée sa voix à Elsa: petite coïncidence ...). Pour finir, comment omettre le talentueux Danny Elfman, qui signe une nouvelle fois la bande originale du film pour sa 15 ème collaboration avec Tim.

 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne s'agit pas d'un dessin-animé pour enfants (sinon je ne serai pas allé le voir ), mais d'une véritable histoire d'amitié qui touchera tous les âges, à commencer par les fans de Tim Burton. Encore bravo à lui !

Publié dans Tim Burton

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article